panneau en mosaique trencadis

Le mot Trencadis vient de Trencar - « rompre », « casser » en catalan. La céramique est rompue de manière faussement aléatoire : on peut bien sûr le faire plus ou moins précisément avec une largeur de joints approximativement similaire, dans tous les cas le but est de ne pas créer de dessins dans les lignes, comme on peut le constater dans le travail de Gaudi.

 

A l'atelier Mosaicos Estel à Barcelone, j'ai composé cette mosaïque par mélanges de différentes techniques, romaine, et Trencadis notamment.
Lors d’une visite au Musée National d’Art de Catalogne, j’ai découvert l’immense collection d’Art Roman, qui expose de nombreuses fresques anciennes médiévales, présentes originellement dans des chapelles. Une en particulier a attiré mon attention, et j’ai donc décidé de la revisiter pour la réaliser en mosaïque.

40x40 cm

janvier 2021 atelier mosaicos estel, barcelone